Forum sur les films d'horreur - L'avenue où l'on rencontre Vampires, Boogeyman's, Monstres et Maître du genre.
 
AccueilAccueil  Site  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes   Facebook   Boutique   Collection  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retreat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zabou
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 8724
Age : 36
Localisation : Haddonfield
Film d'Horreur préféré : Halloween
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : John Carpenter
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Retreat   Ven 13 Jan 2012 - 12:05


En DVD et Bluray le 17 janvier 2012 chez Eone

Réalisé: Carl Tibbetts
Avec: Cillian Murphy, Thandie Newton, Jamie Bell
Genre: Thriller
Nationalité: Britannique
Année 2010

Synopsis:
Parti en "retraite" sur une île presque déserte, un couple en crise va croiser la route d'un jeune homme mystérieux, les avertissant qu'un virus mortel est en train de décimer le population...


_________________

"La première fois que je l'ai vu il y a 15 ans de cela on m'a dit que cet enfant n'avait plus ni raison ni conscience, qu'il ne réagissait plus aux choses les plus rudimentaires comme la vie ou la mort, le bien et le mal, le vrai et le faux. J'ai vu cet enfant de 6 ans au visage mort, pâle où ne se peignait aucune émotion avec d'immenses yeux noirs, les yeux du malin."Dr Loomis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.avenuedelhorreur.com
Zabou
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 8724
Age : 36
Localisation : Haddonfield
Film d'Horreur préféré : Halloween
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : John Carpenter
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Retreat   Ven 13 Jan 2012 - 12:22

Le cinéma britannique a fait ses preuves ces dernières années en nous offrant des titres de genre des plus convaincants, comme The descent, Severance ou encore Dog soldiers et Heartless. 2012 semble repartir sur de telles bases avec Carl Tibbetts qui nous propose son Retreat. Le synopsis intrigant semble nous promettre un long métrage bien tendu !
Parti en "retraite" sur une île presque déserte, un couple en crise va croiser la route d'un jeune homme mystérieux, les avertissant qu'un virus mortel est en train de décimer la population...
Le premier quart d'heure est une belle mise en place, on découvre l’ile et ses deux occupants qui semblent trainer derrière eux une réelle souffrance. Voilà comment notre intérêt arrive déjà à être titiller. L’appât fonctionne parfaitement et plonge le spectateur un peu malgré lui dans la vie de notre couple. Très vite ils sont rejoints par un homme en tenue de militaire blessé à la tête qui apporte de bien funestes nouvelles comme l’indique le synopsis. Mais comme le couple on s’inquiète, on doute, le monde a-t-il vraiment sombré ? Ou l’invité surprise a-t-il perdu la raison ? On s’interroge réellement durant une grosse partie de la réalisation quant à savoir si nous sommes victimes de la paranoïa ou de la folie du militaire. Nous noterons d’ailleurs que le choix de l’homme en uniforme est bien trouvé puisqu’il parvient à renforcer sa crédibilité. La première phase d’attaque est tendue, elle met le cœur à rude épreuve. Si tout est suggéré pour laisser planer le doute voulu, le jeu des acteurs est tel qu’on se sent oppressés et menacés tout comme eux. On sent le malaise monter de minute en minute. Le scénario sait maintenir l’intérêt intact tout du long.
La seconde partie du film qui nous mène au dénouement est bluffante dommage que certaines révélations ne surprennent pas comme on l’aurait voulu. Carl Tibbets a réussi un dégager son film du lot avec une histoire bien originale. Là où le bas blesse c’est qu’en misant sur ce genre d’idée Retreat souffrira de plusieurs visionnages le tout perdant de l’intérêt quand on en connait la chute.

Retreat
captive le spectateur par son intrigue pleine de mystère. La tension palpable à chaque instant rend ce moment de cinéma unique en son genre !

3.5

_________________

"La première fois que je l'ai vu il y a 15 ans de cela on m'a dit que cet enfant n'avait plus ni raison ni conscience, qu'il ne réagissait plus aux choses les plus rudimentaires comme la vie ou la mort, le bien et le mal, le vrai et le faux. J'ai vu cet enfant de 6 ans au visage mort, pâle où ne se peignait aucune émotion avec d'immenses yeux noirs, les yeux du malin."Dr Loomis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.avenuedelhorreur.com
Ennlil
Jason Voorhees


Masculin
Nombre de messages : 108
Age : 33
Localisation : Derrière toi!!!
Film d'Horreur préféré : Hellraiser I & II, 28 semaines plus tard et pleins d'autres
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : Clive Barker
Date d'inscription : 22/12/2011

MessageSujet: Re: Retreat   Ven 27 Jan 2012 - 12:17

Retreat:

Pourquoi j'ai acheté ce film? Parce que l'acteur principal de 28 jours plus tard y tient le rôle de personnage principal!!!

Je ferai bref car j'ai eu mal de fou à supporter l'actrice principale qui joue son rôle à la perfection certes, mais dont le personnage est carrément caricatural. Ainsi, le film est très bon, et riche en rebondissements, le doute s'installe dès le départ et ne nous lâchera qu'aux dernières secondes du film. Je me permets à ce sujet une légère parenthèse: ce film ne prend en aucun cas parti, et ce sera au spectateur de se faire son opinion sur la façon dont réagissent les personnages, là je spoile: le choix est difficile!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retreat   Aujourd'hui à 8:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Retreat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retreat
» [8x28] Retreat 3/5
» Episode 15: No Surrender, No Retreat
» La saga KARATE TIGER (No Retreat No Surrender 1,2,3,4,5,6,7,8,9 & 10 en VF)
» No retreat, no Surrender aka Karaté Tiger 3 : Blood Brother

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avenue De L'Horreur :: Les films d'horreur :: Inclassables du genre-
Sauter vers: