Forum sur les films d'horreur - L'avenue où l'on rencontre Vampires, Boogeyman's, Monstres et Maître du genre.
 
AccueilAccueil  Site  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes   Facebook   Boutique   Collection  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dôme - Stephen King

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AqME
Candyman


Masculin
Nombre de messages : 227
Age : 32
Localisation : Aubignan
Film d'Horreur préféré : La colline a des yeux
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : Guillermo Del Toro
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Dôme - Stephen King   Mar 24 Juil 2012 - 14:51


Résumé :

La petite ville de Chester's Mill, dans le Maine est soudain coupée du monde par un dôme transparent qui apparaît aux limites de la commune, causant plusieurs accidents mortels le temps que la situation soit connue. L'armée des États-Unis se révèle incapable de détruire ce dôme et les habitants de Chester's Mill sont donc désormais livrés à eux-mêmes. Le deuxième adjoint municipal Jim Rennie profite de cette situation pour asseoir sa mainmise sur la ville grâce à son contrôle de la police, nommant policiers plusieurs jeunes gens particulièrement brutaux, dont son fils, Junior, qui est sujet à des accès de violence incontrôlables causés par une tumeur du cerveau non détectée. Dale Barbara, un vétéran de la guerre d'Irak désormais cuisinier à Chester's Mill, se voit chargé par son ancien supérieur hiérarchique de découvrir l'origine du dôme. Avec l'aide des quelques habitants qui le soutiennent (dont la rédactrice en chef du journal local, le responsable médical et un trio de petits génies de l'informatique), il tente également de contrecarrer les plans de Jim Rennie.

Avis :

Est-il encore nécessaire de présenter Stephen King ? Maître incontesté et incontestable de l’horreur littéraire, il a publié à ce jour plus de 50 romans et nouvelles qu’il a écoulé à plus de 350 000 000 d’exemplaires. Connu grâce à des romans sombres et pourtant plausibles, comme Carrie ou encore Cujo, Stephen King a connu une baisse de régime vers le début des années 2000 et beaucoup de fans ont été déçu par ses derniers romans. Etant un fan absolu du maître, je me suis décidé à lire les deux tomes du Dôme, l’un des derniers romans sorti en France et qui propose un scénario atypique dans la bibliographie de l’écrivain, s’éloignant de l’horreur surnaturelle pour aller vers quelque chose de plus insidieux et surtout de plus réaliste et terre à terre. Exit donc Ça et son clown extraterrestre, adieu La Tour Sombre et son pistolero et bienvenue à Chester’s Mill, petite bourgade sympathique coincée sous un dôme de verre et avec un adjoint municipal un peu trop entreprenant.

L’histoire de ce roman de plus de 1000 pages se situe dans la petite ville de Chester’s Mill. Alors que Barbie, ancien de la guerre et cuisinier s’en va de la ville suite à une bagarre avec des jeunes, il se retrouve confronté à un accident d’avion puis à un accident de voiture, alors que rien ne laissait présager un tel chaos. C’est alors qu’il ressenti une barrière invisible, sorte de bulle de verre, recouvrant toute la ville. Le deuxième adjoint municipal Jim Rennie, voit une opportunité de faire main basse sur la ville et il va pour cela abuser de ses droits, créant une milice avec son fils à moitié fou et ses amis, voyous de leur état. Pendant que l’armée tente de détruire ce Dôme avec des moyens parfois drastiques, la ville cède peu à peu à la panique et Barbie et ses amis vont être un obstacle à l’ascension de Rennie. L’histoire va poser un problème très intéressant, c’est celui de la survie en milieu urbain mais aussi d’aller explorer le côté le plus sombre de l’esprit humain, pour voir jusqu’où un homme peut aller pour assouvir sa notoriété. En ce sens, le roman demeure passionnant, car King va essayer de trouver différents types de personnages et leur donner des réactions différentes et plausibles. Il se montre aussi sans pitié avec des gens attachants, voulant coller au maximum à un réalisme effrayant et nihiliste.

La plupart des personnages ne laisse pas indifférent. Le héros, Barbie, est le point d’orgue de l’histoire, car il demeure attachant, fort et malin, mais il est aussi très fragile. Heureusement pour lui, il va s’entourer d’un groupe d’amis très réactifs et de tout horizon. Présentant une palette incroyable de protagonistes, King ne se perd pas et donne consistance à une ville entière, nous faisant partager leurs doutes et leurs craintes. Ainsi, Rennie et son fils représente le mal absolu, l’extrême droite libidineuse voulant instaurer une paix sous couvert d’un régime totalitaire. La présence de la milice, plus proche des jeunesses hitlériennes que d’une police montre la haine de l’écrivain envers tous les politicards républicains et racistes. Dans ce roman, il montre aussi la facilité déconcertante qu’ont les autres personnes à suivre la majorité et à ne plus penser comme eux-mêmes. D’ailleurs, le jeune garçon qui semble pousser les autres à ne pas suivre le mouvement est un surdoué, démontrant que l’intelligence et le raisonnement sont des choses qui s’égarent de plus en plus.

Toujours fana de l’horreur et du surnaturel, Stephen King nous propose une réponse fantastique pour l’apparition du dôme, qui finalement ne servira pas à grand-chose mais permettre de nous voir comme des fourmis, et de nous faire comprendre que nous ne sommes pas grand-chose dans l’univers, si ce n’est les fourmis de quelqu’un d’autre. Montrant à travers cela notre cruauté insatiable, King va aligner les morts et les passages dramatiques pour bien mettre en avant cette cruauté indélébile. Certains détails sont assez durs à lire, comme le viol collectif d’une jeune femme ou encore la folie absolue à tendance nécrophile du fils du grand méchant, mais encore une fois, tout cela montre à quel point l’être humain peut être abject et mauvais, justifiant peut-être la présence du Dôme comme un acte divin. Cependant, ils ne sont pas tous à mettre dans le même panier et il laisse une lueur d’espoir à travers des personnages comme Rusty, Barbie ou encore Julia la journaliste, mettant en avant des gens profondément bons. Mais attention, King ne tombe pas non plus dans le sentimentalisme à deux balles, car des enfants meurent, des nouveau-nés meurent et l’incident final résulte finalement de la folie destructrice de l’homme et de sa volonté à tout contrôler et tout posséder.

Au final, le Dôme est un roman absolument génial, reflétant notre incapacité à pardonner et à s’excuser, mais aussi montrant du doigt nos plus bas instincts. Puissant et nihiliste au possible, King envoie valser tout ce qu’il déteste d’un grand coup de stylo et personne ne sera épargné. Les symboliques sont nombreuses et le feu destructeur final apporte presque une liberté. Etouffant, voir suffocant, le dernier livre de King est une réussite et on ne lâchera l’affaire qu’à la tout dernière page.

Note : 17/20

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ray garraty
Démon


Féminin
Nombre de messages : 78
Age : 39
Localisation : devant mon pc (facile celle-la,mais pas le temps^^)
Film d'Horreur préféré : "zombie" premiere version de romero
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : g.romero.
Date d'inscription : 22/07/2012

MessageSujet: Re: Dôme - Stephen King   Ven 27 Juil 2012 - 10:31

sincerement je suis une INCONDITIONNELLE du king,mais la j'ai grille ma carte bleue...pour deux tomes hyper decevants,king est capable du meilleur comme du pire,je l'ai deja dis,merci du partage Agme Wink

_________________

 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KenShu
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 4947
Age : 37
Localisation : Metz
Film d'Horreur préféré : Une nuit en Enfer
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : Georges A. Romero
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Dôme - Stephen King   Ven 27 Juil 2012 - 14:31

Citation :
king est capable du meilleur comme du pire
exact, et c'est surtout le cas lorsque ces bouqins sont adaptés a l'écran....là; y a boire et a manger!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AqME
Candyman


Masculin
Nombre de messages : 227
Age : 32
Localisation : Aubignan
Film d'Horreur préféré : La colline a des yeux
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : Guillermo Del Toro
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Dôme - Stephen King   Ven 27 Juil 2012 - 15:29

Perso, j'ai trouvé le dôme très bon et très construit et structuré.

Pour l'instant, il y a surtout Roadmaster que j'ai trouvé très mauvais!

_________________
Si l'ignorance est la référence, je tire ma révérence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ray garraty
Démon


Féminin
Nombre de messages : 78
Age : 39
Localisation : devant mon pc (facile celle-la,mais pas le temps^^)
Film d'Horreur préféré : "zombie" premiere version de romero
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : g.romero.
Date d'inscription : 22/07/2012

MessageSujet: Re: Dôme - Stephen King   Ven 27 Juil 2012 - 19:14

grave kenshu,les adaptations ecrans ,c'est pas le top,
dome a mon humble avis est la grosse meuh que j'ai lu et dieu ET sait combien je kiffe bachman/king,de facto ,je les possede tous,un peu plus bas dans le forum de l'horreur,il y a des post de votre humble serviteur garraty,mais tous les gouts sont dans la nature et heureusement!!!

avec le "king " il n'est pas question de structures et de constructions....mais de fond.perso,je me suis...ennuyee comme dans "crepuscule." le dernier dont je vous ais fait un petit resume par nouvelle,c'est l'eclate totale.
bon,je vous laisse,petite teuf a la maison ce soir Wink je pense me lever ....tres tard.
have fun everybody!!! bounce
selon l'etat de mes potes soiree "sutures"^^

_________________

 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AqME
Candyman


Masculin
Nombre de messages : 227
Age : 32
Localisation : Aubignan
Film d'Horreur préféré : La colline a des yeux
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : Guillermo Del Toro
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Dôme - Stephen King   Sam 28 Juil 2012 - 8:28

Ah bah si dans un livre tu n'as pas de structure, ni de schémas narratifs, tu obtiens un brouillon bien souvent incompréhensible.

Dans Dôme, il étudie profondément des personnages à la bon, à la fois glauque et il essaye de comprendre l'évolution que peuvent avoir tous les personnages. C'est une sorte de livre choral un peu comme Ça par exemple. D'ailleurs, Ça était aussi structuré et construit selon un schéma très clair avec l'enfance puis le cercle vicieux où il faut recommencer une fois adulte, ce qui inclut la perte de l'innocence et donc la perte de sa force psychique.

Après je conçois que les gouts sont différents, mais justement, le fond du Dôme avec son exploration profonde de la pensée humaine et de son évolution vers le mal est très forte.

Et puis la conclusion, nous comparant à des fourmis et nous rappelant que nous ne sommes que des merdes sur cette terre est très forte!

Wink

_________________
Si l'ignorance est la référence, je tire ma révérence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zabou
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 8724
Age : 36
Localisation : Haddonfield
Film d'Horreur préféré : Halloween
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : John Carpenter
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Dôme - Stephen King   Sam 28 Juil 2012 - 9:25

Je pense que je pencherai dessus à sa sortie en poche.

_________________

"La première fois que je l'ai vu il y a 15 ans de cela on m'a dit que cet enfant n'avait plus ni raison ni conscience, qu'il ne réagissait plus aux choses les plus rudimentaires comme la vie ou la mort, le bien et le mal, le vrai et le faux. J'ai vu cet enfant de 6 ans au visage mort, pâle où ne se peignait aucune émotion avec d'immenses yeux noirs, les yeux du malin."Dr Loomis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.avenuedelhorreur.com
louve
Candyman


Féminin
Nombre de messages : 221
Age : 29
Localisation : Nord
Film d'Horreur préféré : à l'intérieur
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : Rob Zombie
Date d'inscription : 23/03/2013

MessageSujet: Re: Dôme - Stephen King   Ven 29 Mar 2013 - 0:56

avis tome 1

Du côté de la ville de Chester's Mill, tout semble aller pour le mieux. Les habitants vaquent à leurs occupations lorsque sans crier gare et surgissant de nulle part, un dôme invisible enveloppe la ville tuant au passage de nombreux êtres vivants et causant de multiples dégâts. Tous ignorent d'où provient ce dôme et surtout pourquoi il est là, enfermant les habitants de la ville et laissant une atmosphère malsaine autour de lui et des morts dont il est la cause, volontairement ou pas. Et lorsque les habitants commencent à se sentir réellement effrayés, tout dérape. Parviendront-ils à s'en échapper ?

J'ignore pourquoi, mais ces temps-ci j'ai envie de lire du Stephen King. Peut-être parce que ses romans ne m'ont jamais déçue et que chaque fois je les dévore ? Une fois de plus dôme malgré ses 630 pages n'aura pas fait long feu et en trois jours, je l'aurais dévoré.

Stephen King possède une plume addictive et fluide et les petites anecdotes qu'il ajoute sur ses personnages ou les villes où se déroule l'intrigue ne font que renforcer le côté crédible de ses histoires. Dans Dôme, j'ai retrouvé un style vif, qui pourtant prend son temps pour poser les marques, mais il le fait tellement bien, qu'on accroche, en général, de suite. Les descriptions sont à ce point soignées que même un simple animal vous semblera étrangement familier. Et que dire de la multitude personnages dont les descriptions sont à ce point justes qu'on ne peut absolument pas se perdre malgré le fait qu'ils soient une bonne trentaine ? C'est parce qu'à mon sens, Stephen King a du talent, et pas des moindres!

L'histoire a su éveiller mon intérêt dès la première page. Même si l'intrigue est plutôt lente parce que l'auteur plante son décor et ses personnages, à aucun moment je ne me suis ennuyée. Bien au contraire ! Ce dôme qui apparait d'on ne sait où est intrigant, troublant. On veut savoir qui l'a placé là et surtout dans quel but. Une expérience pour évaluer les capacités humaines à faire face à l'inconnue ? De nombreuses questions se posent et c'est avec un peu de rage que j'ai refermé ce premier tome sans aucune réponse ! Le suspense est vraiment bien utilisé et l'on se sent plein de compassion pour nos protagonistes qui vivent un événement hors du commun. Le dôme fait son apparition subitement, mais ses conséquences seront nombreuses et elles se révéleront petit à petit pour mieux faire monter la pression du lecteur (et des héros !). Malgré ça, j'ai aimé que Stephen King utilise une panoplie de défauts humains en plus de ce côté surnaturel. L'Homme nous monte ses plus mauvais côtés avec des personnages détestables et foncièrement mauvais tout comme les bons côtés avec certains personnages qui eux vont tenter d'adoucir le moral des habitants de la ville qui forcément ne vont pas bien. Des pertes malheureuses, des accidents, des meurtres... L'auteur use d'un tas de gadgets et d'effets pour renforcer le mal-être du lecteur face à ce troublant dôme. Je crois que certains passages m'ont d'ailleurs davantage marquée comme le viol que j'ai trouvé écoeurant ou le fait de donner du pouvoir à des jeunes sans expérience et loin d'être de doux agneaux.
Le côté religieux est aussi fort exploité comme dans bon nombre de romans du maître de l'horreur. Mais le petit plus ce sont les crises des enfants qui sans cesse laisseront penser à ce qu'il va arriver sous peu dans la ville. La pluie d'étoiles roses, la balle d'or, Halloween...
Du dôme, personne n'y entre ni n'en sort. Rien ne peut le briser et certains objets explosent à son approche.

Des personnages, j'ai adoré Barbara, le cuistot et le militaire. Il sera la cible des gros bonnets de la ville pour la simple raison qu'il est un vagabond et un étranger, un peu trop dangereux. La journaliste Julia apporte beaucoup aussi avec son intelligence et le fait qu'elle veut toujours tout savoir pour tenir informé la population. Je ne vais pas tous les détailler, mais j'ai adoré détester certains personnages comme Junior, un dangereux psychopathe, Jim Rennie, l'un des élus de la ville, Georgia Roux, une vraie garce ou encore Sam Verdreaux le poivrot de la ville.L'auteur nous les présente tous au début du roman pour nous permettre de plus facilement savoir qui est qui, et je n'ai eu recours à ce rappel à aucun moment comme quoi l'auteur a réussi a parfaitement les intégrer.

En bref, un vrai coup de coeur pour ce premier tome dont j'ai bien hâte de lire la suite !

5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louve
Candyman


Féminin
Nombre de messages : 221
Age : 29
Localisation : Nord
Film d'Horreur préféré : à l'intérieur
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : Rob Zombie
Date d'inscription : 23/03/2013

MessageSujet: Re: Dôme - Stephen King   Ven 29 Mar 2013 - 0:56

avis tome 2

J'avais bien hâte de me plonger dans la suite de ce dyptique dont j'ai adoré le premier tome ! Autant dire que lorsque j'en eu envie et qu'en plus l'occasion s'est présentée d'en faire une LC, je n'ai pu que sauter sur l'occasion.
Nous retrouvons donc nos personnages à l'intérieur du Dôme et la situation s'aggrave puisque Jim Rennie renforce son emprise sur les habitants afin d'avoir le contrôle complet de la ville. Dale Barbara est toujours en prison, accusé du meurtre de 4 personnes et les habitants commencent à le croire coupable, souhaitant même son exécution.

Je ne vais pas en dire davantage pour ne pas vous spoiler ce second tome, mais je l'ai dévoré du début à la fin, prenant sur mon temps de sommeil pour découvrir avec hâte le sort que réservait l'auteur à nos héros. J'ai été complètement séduite comme toujours par le style de Stephen King qui parvient toujours à glisser de l'humour noir dans ses romans au pire moment et qui nous transforme carrément en spectateurs de cette étrange situation en nous promenant un peu partout en ville, décrivant de-ci de-là ce qu'il s'y passe. Du coup on se sent comme un voyeur, là à tout regarder, à fouiner chez les uns et les autres. Peu à peu le roman prend une tournure dramatique qui m'a mis les larmes aux yeux et a presque réussi à me faire pleurer, et rien qu'en y repensant... Wahou ! J'ai donc pris une claque extraordinaire avec cette suite à la hauteur du premier et même si l'explication donnée ne satisfera pas tout le monde, moi elle me va et me suffit complètement puisqu'au fond il ne pouvait mieux choisir.

Lire Stephen King demande à ne pas être cardiaque, à ne pas attendre de véritable Happy End et d'accepter de voir des personnages odieux profiter des plus faibles et faire souffrir les autres. Aussi ce second opus réserve bon nombre de morts tragiques et de "héros" qui tentent de survivre en sachant qu'ils dépendant tous de la ville, du dôme et de ceux qui en sont à l'origine. On en voit qui change de personnalité pour se fondre dans la foule et ne pas devenir une victime du complot de Jim Rennie et de sa nouvelle police qui, il faut l'avouer, abuse de ses fonctions et s'en donne à coeur joie sur les habitants pour laisser parler leur part sombre et profiter des autres afin de se valoriser. La plupart de ses nouvelles recrues sont des gamins lâches qui n'ont jamais tenu une arme, mais qui sont fiers qu'on ait fait appel à eux. Du coup il ne faudra pas s'attendre à ce qu'ils soient doux et protecteurs avec les autres.

Dôme c'est un roman qui vous gifle tant c'est écrit avec brio. Personnellement j'en suis complètement fan et du coup j'attends la série avec impatience, en espérant que rien ne sera oublié ni trop ajouté.

Certains passages sont juste époustouflant comme l'explosion par exemple qui m'a scotchée et m'a mis les larmes aux yeux ou la lutte de Olly Dinsmore qui franchement mérite une médaille pour ce qu'il va endurer et la manière dont il va se battre et seul en plus.

Bref, Dôme tome 2, j'ai adoré, kiffé, je l'ai dévoré et Wahou j'en redemande ! Ma seule frustration c'est que ça y est, je l'ai fini !

5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dôme - Stephen King   Aujourd'hui à 0:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Dôme - Stephen King
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cujo - Stephen King (1981)
» DANSE MACABRE de Stephen King
» LA BALLADE DE LA BALLE ELASTIQUE... de Stephen King
» COEURS PERDUS EN ATLANTIDE de Stephen King
» Connaissez-vous vraiment l'univers de Stephen King ? (Quizz)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avenue De L'Horreur :: Littérature horrifique :: Romans d'horreur-
Sauter vers: