Forum sur les films d'horreur - L'avenue où l'on rencontre Vampires, Boogeyman's, Monstres et Maître du genre.
 
AccueilAccueil  Site  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes   Facebook   Boutique   Collection  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Test Alan Wake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
thepoint69
Apprenti Démon


Masculin
Nombre de messages : 20
Age : 25
Localisation : Boissy-Fresnoy
Film d'Horreur préféré : Le Projet Blair Witch
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : Wes Craven
Date d'inscription : 05/12/2012

MessageSujet: Test Alan Wake   Lun 10 Déc 2012 - 11:21

Test Alan Wake [Xbox 360]



Description du jeu : Alan Wake est un jeu à la troisième personne. Il raconte l’histoire d’un écrivain souffrant du syndrome de la page blanche qui décide d’aller s’installer dans la petite ville de Bright Falls en compagnie de sa femme Alice. Un synopsis qui ressemble au début de Shining de Kubrick et c’est tant mieux étant donné que l’œuvre cinématographique provient de l’esprit du romancier de l’horreur Stephen King et que celui-ci a fortement influencé le jeu (la région de Bright Falls vient de l’esprit même du romancier ainsi que du film de John Carpenter, autre maître de l’horreur « L’Antre de la Folie »). Le premier jour Alice va disparaître dans des circonstances bien étranges et Alan va décider bien sûr de la retrouver en s’enfonçant aussi bien dans les méandres de son esprit que dans les ténèbres de la région.
Type de jeu : Action/Aventure/Horreur

Editeur : Microsoft Game Studios
Développeur : Remedy
Date de sortie : 14 Mai 2010
Classification : Déconseillé aux -16 ans
Multi-joueurs : Non
Testé sur : Xbox360
Existe aussi sur : PC

Graphisme : Doté d’un visuel sombre qui vous plongera au cœur d’une ambiance oppressante, les graphismes deviennent alors uniques au jeu. Chaque ombre et même la vôtre sont très bien rendues grâce a une lumière quasi-inexistante qui sera votre seul allié vous permettant de souffler au cœur de l’aventure. Les détails et paysages sont d’une beauté très réaliste et immersive.
5

Jouabilité/Maniabilité : La maniabilité semble terriblement dure lors des premières minutes de jeu mais devient très vite instinctive et se laisse prendre sans aucun soucis. Les mouvements fluides et assez rapides la simplifie totalement et c’est plutôt bien étant donné qu’une de vos mains sera obligatoire pour affaiblir les ennemis via la lampe torche qui sera votre arme la plus importante.
4

Bande Son : La musique est très liée à l’ambiance et nous attire droit vers l’horreur, on sait très vite que les silences ne seront que de courte durée. Elle ajoute un véritable stress au joueur qui ne cessera de se fier au bruit des feuilles et du vent. En totale rupture, le jeu offre également quelques titres de Country et de Hard Rock qui aura pour effet soit de vous surprendre soit d’ajouter une touche d’ironie au milieu de cette angoisse omniprésente. Une bande son de grande qualité et qui s’ajoute comme un des points forts du titre.
5

Durée de vie : 30heures de jeu étaient annoncées par Remedy cependant une quinzaine pour finir l’intégralité de l’histoire si vous êtes friands de ce genre de jeu et un petit peu plus si vous êtes prêts à relever tous les défis et remplir les 1000G. Cependant l’histoire totalement addictive vous donnera envie de refaire le jeu de temps à autre et les 30 heures de jeu seront bien au rendez-vous.
4






Test Complet :

Le 14 Mai 2010 a donc signé l’arrivée d’Alan Wake dans l’univers des jeux vidéo, une arrivée très attendue puisque de très nombreuses fois retardée suite à des remaniements de graphismes, scénarios et autres changements. A la fois action et thriller psychologique ficelé d’une main de maître, l’univers est propre au jeu et à aucun autre et son scénario est sa plus grande force avec son caractère immersif. L’écrivain part à la recherche de sa femme Alice et la question est sans trop vous en révéler, sommes-nous dans un rêve ?, dans le roman même que l’écrivain cherche à écrire ?, ou est-ce la réalité ?. Beaucoup de questions qui ne vous laisseront pas de marbre. Le roman est au cœur de l’histoire, la version collector du jeu est d’ailleurs en forme de livre (un goodies plutôt bien pensé) et le jeu est lui-même découpé sous forme de chapitres, encore un élément qui une ajoute une touche immersive.

Les cinématiques nous entraîne encore plus à l’intérieur de l’histoire même, les jeux d’ombres et de lumières tout au long du jeu nous font stresser du début à la fin, nous demandant si une de ces ombres au fond du décor ne sont pas des ennemis à éliminer, des ombres qui auront tendance à vous faire sursauter apparaissant juste derrière vous. Les sons et la lumière seront vos principaux atouts pour aller jusqu’au bout de l’aventure, il ne faudra donc pas les négliger et les prendre totalement au sérieux, encore un élément d’immersion des plus importants. En plus des sons des ennemis, des feuilles ou du vent, la bande son se veut rock à chaque fin d’épisode histoire de vous détendre après plus d’une heure de stress non-stop, et d’ailleurs vous aurez le droit à un concert de rock des plus inoubliables.

En plus de l’histoire, vous aurez des tâches annexes à accomplir, ramassez chacune des pages du roman perdus dans toute la région de Bright Falls, regardez les émissions de télé qui ne sont autre qu’un hommage à « La Quatrième Dimension », écoutez les émissions de radio ou encore retrouvez des thermos de café qui seront bien indispensables au héros. Les plus importants items à ramasser seront les piles qui alimenteront votre lampe torche car comme le dit le slogan du jeu, « Dans les ténèbres, la lumière est votre meilleure arme » et c’est peu dire.

Quant à la prise de main, elle est très instinctive, paraissant très difficile au début, l’intensité du jeu fait que la maniabilité devient simple et ce, en très peu de temps. Une lampe torche dans une main et une arme dans l’autre. La lampe torche ayant pour objectif d’affaiblir les ennemis qui sont des ombres, en les faisant devenir des ennemis vulnérables aux projectiles, revolver, fusil de chasse ou encore grenades. Alan se déplace très rapidement et en plus de la lumière, le sprint sera également un de vos meilleurs alliés.

Le jeu dans son intégralité offre une expérience de jeu encore inédite, après l’avoir terminé une première fois, le mode cauchemardesque se débloquer et c’est dans ce mode que se trouveront des pages inédites à retrouver ajoutant pour ceux qui veulent les 100% une certaine difficulté. Le jeu s’adresse surtout à ceux qui souhaitent une expérience de jeu durable et non des petites parties de 5min. Il présente des phases de recherches et des phases de grandes vagues d’ennemis qui vous donneront du fil à retordre. Le jeu n’offre cependant pas de mode multi-joueurs mais un petit mode arcade visant à survivre à de nombreuses vagues d’ennemis.



Note Globale : Alan Wake donne au joueur des sensations comme jamais, jouant d’un caractère immersif sans précédent, mêlant action et aventure au cœur d’un thriller psychologique digne d’un grand film Hollywoodien. Graphiquement unique et accessible au niveau jouabilité à tous, il use d’une atmosphère oppressante. Son plus grand point fort réside dans son scénario complexe et intriguant qui vous tiendra en haleine jusqu'à la toute fin. Le temps de jeu est raisonnable et la difficulté cauchemardesque un défi pour tous les grands gamers.
4.5

Voila le Test d'Alan Wake comme promis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zabou
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 8724
Age : 36
Localisation : Haddonfield
Film d'Horreur préféré : Halloween
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : John Carpenter
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Test Alan Wake   Lun 10 Déc 2012 - 12:27

Super, merci ! Il sera en ligne demain : http://www.avenuedelhorreur.fr/article-test-alan-wake-xbox-360-113314818.html

_________________

"La première fois que je l'ai vu il y a 15 ans de cela on m'a dit que cet enfant n'avait plus ni raison ni conscience, qu'il ne réagissait plus aux choses les plus rudimentaires comme la vie ou la mort, le bien et le mal, le vrai et le faux. J'ai vu cet enfant de 6 ans au visage mort, pâle où ne se peignait aucune émotion avec d'immenses yeux noirs, les yeux du malin."Dr Loomis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.avenuedelhorreur.com
 
Test Alan Wake
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alan Wake 2 : Night Springs [Xbox360]
» Alan Wake - [Xbox360]
» Alan Wake - Son dernier livre, votre prochain cauchemar !
» [MOBILEFUN.FR] Test du support voiture universel : Le Clingo sur Génération mobiles
» Petit test D3s + TC20EIII + 70-200

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avenue De L'Horreur :: Jeux vidéo Horrifiques :: Les Jeux Vidéo Horreur-
Sauter vers: